Kia Carnival 2022 – On l’a mise à l’essai!

Kia Carnival 2022 – On l’a mise à l’essai!

Essais routiers

Publié par Kia de Sherbrooke le 8 juin 2021

Les mini-fourgonnettes existent depuis très longtemps et leur popularité a toujours été un peu en dents de scie. Pensez aux fameuses Volkswagen Combi/Westfalia lancées en 1950. Nul doute qu’elles sont définitivement iconiques aujourd’hui. 

Or, on ne peut pas en dire autant des produits américains des années 60 et 70 tels que les Ford Econoline, Chevrolet Corvair Greenbrier ou Dodge A100 qui, à l’instar du Combi, se veulent des vannes qui font presque peur! Il aura fallu attendre au lancement de la Dodge Caravan en 1984 pour observer retour à la popularité des mini-fourgonnettes. Sa grande popularité poussa évidemment les autres manufacturiers à vouloir surfer sur la vague, donnant naissance aux Chevrolet Astro, Ford Aerostar et à la Toyota Van vers la fin des années 80.</p>

C’était la belle époque du segment, car à partir des années 90, les mini-vannes sont devenues complètement affreuses avec leurs formes arrondies. Souvenez-vous des Chevrolet Lumina et Pontiac Trans-Sport par exemple… Nul doute qu’elles furent le premier clou dans le cercueil du segment car à partir de là, les mini-vannes sont peu à peu devenues moins cool, les VUS ont pris le dessus, ce qui fait qu’aujourd’hui, 3% des nouvelles autos vendues aux États-Unis sont des mini-vannes versus 35% pour les VUS.  Cette perte de popularité a donc poussé plusieurs manufacturiers tels que Volkswagen, Nissan, Ford et même Hyundai à quitter le navire sur notre continent. Mais malgré le fait que les ventes de la Sedona étaient aussi en chute libre, Kia ont choisi de persister dans le segment en repensant un peu leur recette! 

Redonner les lettres de noblesse au segment

La première chose que les dirigeants chez Kia ont faite pour redorer leur Sedona en Amérique du Nord, c’est lui donner le nom « Carnival », soit celui qu’utilisait le manufacturier sud-coréen pour désigner la Sedona sur d’autres marchés. Ensuite, ils lui ont apposé le nouveau badge Kia, et c’est d’ailleurs la première Kia à arborer ce nouveau badge en Amérique du Nord. Mais selon nous, ce que les dirigeants chez Kia ont fait de plus important, c’est de profiter du fait que tout ce que les concurrents proposent actuellement se veut le cauchemar des pères de famille sur le continent. Pour y remédier, ils ont mandaté leur studio de design en Californie de créer une mini-vanne plus originale et plus belle. Est-ce qu’ils ont réussi leur mission? Voyons voir!

Le look robuste d’un VUS et les dimensions pratiques d’une mini-vanne

À l’avant, les phares sont ceinturés par une ligne à DEL qui zigzague et qui se veut très originale. Ensuite, on retrouve la fameuse grille « museau tigre » intégrant multiples petites lamelles, aussi très originales, et sous lesquelles se trouve le pare-chocs bien sculpté. Le tout se veut plutôt dynamique, et clairement, la partie avant de la Carnival 2022 se rapproche plus du Seltos ou du Sorento que de la Sedona qu’elle remplace.

Sur les côtés, là aussi la Carnival à des airs de VUS. C’est très carré et pas sans rappeler le Ford Flex, mais la grande différence, c’est qu’on retrouve des portes coulissantes qui se veulent nettement plus pratiques. Par contre, l’envers de la médaille est que la Carnival se voit munie de glissières à l’arrière, une contrainte quasi impossible à contourner. Pour résoudre le problème en partie, les designers ont ajouté une grosse section en chrome derrière le pilier C qui adopte la forme d’un bâton de hockey. Cet artifice fait en sorte que l’on remarque moins les glissières, et franchement, c’est réussi! 

Donc d’avant et de côté, la Carnival à définitivement un look qui s’apparent à celui d’un VUS, mais à l’arrière, elle ressemble toujours à une mini-vanne. Vu son grand hayon, disons qu’il n’y a pas vraiment de miracles à faire ici. Malgré tout, la quasi-totalité des éléments que l’on retrouve sur cette partie de la Carnival sont bien pensés. L’essuie-glace est caché sous l’aileron. Les feux, qui sont en fait un seul feu très étroit, intègrent aussi une belle ligne à DEL qui zigzague, et on ne retrouve pas de faux pots d’échappement non plus, ce qui est très bien. Le seul petit défaut à l’arrière se trouve en fait au niveau des lumières de marche arrière intégrées dans le bas du pare-chocs. Même si la Kia Carnival a une garde au sol de 6,8 pouces, ce qui est quand même haut pour une mini-vanne, presque deux pouces et demi de plus que l’Odyssey, ces lumières demeurent trop basses et pas idéales si quelqu’un vous suit de trop près lorsque vous désirez reculer. 

Mais on oublie rapidement ce petit défaut lorsqu’on ouvre le coffre, car on a droit au plus grand volume de chargement du segment. En fait, vous pouvez y mettre jusqu’à 8 valises à roulettes standard de 60cm de haut sans même rabaisser la 3e rangée! En rabattant la 3e rangée et en retirant la deuxième, le volume s’élève à 4105L, et l’ouverture est assez large pour vous permettre d’y mettre des planches de quatre pieds par 8 pieds.

Alors pour le look de la Kia Carnival 2022, on peut parler d’une immense évolution par rapport à la Sedona et franchement, par rapport aux autres mini-vannes du marché aussi. C’est d’ailleurs le québécois d’adoption Karim Habib qui était en charge de son design, une étoile montante dans le monde automobile, et la Carnival est la preuve de son talent. Lorsqu’on la regarde, elle a la beauté et la robustesse d’un VUS, mais avec des dimensions de mini vannes qui la rendent beaucoup plus pratique. C’est donc mission accomplie pour M. Habib et son équipe.

L’habitacle de la mini-fourgonnette 2.0

Si l’extérieur de la Carnival est réussi, disons qu’il ne s’agit que d’une petite mise en bouche par rapport à l’intérieur. Ici, on passe vraiment à la mini-vanne 2.0. La première chose que l’on remarque est évidemment les deux gros écrans de 12,3 pouces disponibles dès la version EX+. L’écran multimédia est tactile, les petites icônes mauves sont sympathiques, on a droit à la navigation, et la radio satellite affiche les postes dans de beaux globes incandescents. Apple CarPlay et Android Auto sont bien sûr offerts de série, et dans la version SX, on a même droit à une caméra de visualisation des places arrière avec un mode nocturne pour garder un œil sur vos occupants à l’arrière de jour comme de nuit.

Ensuite, notez que les contrôles de la climatisation sont maintenant tactiles. Pour ce qui est des sièges, ils sont recouverts de vrais cuirs d’excellente qualité et sont chauffants et refroidissant dans la version SX. Et finalement, l’aluminium brossé sur le tableau de bord et le plastique piano noir dans la console et dans les portes ajoutent au caractère très élégant de l’habitacle de la Carnival. 

Davantage de essais routiers

Essais routiers

Kia Sportage 2023 – Tout ce que vous devez savoir

11 mars 2022
Essais routiers

Kia Seltos 2021 – Essai sur route et hors route

19 février 2021
Essais routiers

Kia K5 2021 – Électrochoc dans le segment des berlines

16 février 2021