Kia Niro EV 2023 – Plus d’autonomie, plus de technologie

Kia Niro EV 2023 – Plus d’autonomie, plus de technologie

Essais routiers

Publié par fdiamond le 9 juin 2023

Le tout nouveau Kia Niro EV nous arrive avec un look plus original, un habitacle complètement repensé pour être à la fine pointe de la technologie, et une meilleure autonomie de 407 kilomètres.

Sommaire de l'article

  • Une recette avant-gardiste
  • Un look qui ne passera plus sous le radar
  • Les différentes versions du Kia Niro 2023 (HEV, PHEV, EV)
  • Habitacle du Kia Niro 2023 – La pièce de résistance*

En vidéo: Essai du nouveau Kia Niro EV 2023

Une affection particulière pour le Niro

C’était avec la version électrique de la première génération du Kia Niro que notre équipe d’AutoPassion, accompagnée du journaliste automobile William Clavey et de son photographe Guillaume Fournier Viau, avait réussi à faire le trajet Montréal-Manic-Cinq en février 2020. Avec le recul, c’était quand même tout un exploit! Plus de 900 kilomètres au volant d’une voiture électrique en une seule journée – journée qui s’est avérée être la plus froide de l’hiver (min -39oC), avec une jambe fraîchement cassée en plus, et seulement 17 kilomètres d’autonomie au cadran à notre arrivée au barrage.

Disons que le périple n’a pas nécessairement été confortable, mais il a été mémorable. Le lendemain, nous avons refait le même chemin pour revenir à la maison. C’était le 14 février après tout… Quand rien ne va bien, c’est aussi là qu’on tisse des liens et les quatre membres de l’équipage sont toujours amis aujourd’hui.

GROUPE-BEAUCAGE-KIA-ARTICLE-ESSAI-KIA-NIRO-2023-manic-cinq

Pour ce qui est du 5e membre lui, notre Kia Niro EV, je dois dire qu’après le voyage, j’ai toujours eu une affection particulière envers lui. Après avoir parcouru près de 2000 kilomètres en moins de deux jours, jamais il ne nous a laissé tomber. Vous comprenez que nous étions donc très friands de mettre à l’essai sa nouvelle génération.

Une recette avant-gardiste

Lorsque la première génération du Niro est née en 2017, souvenez-vous que plusieurs le percevaient comme une assez drôle de bébitte dans le monde automobile. Tout d’abord, les véhicules offerts en version hybride (HEV), hybride rechargeable (PHEV) et électrique (EV) étaient plutôt rares à l’époque. En fait, il n’y avait que la Hyundai IONIQ qui était disponible avec les trois types de motorisation, puisque la deuxième rivale en importance du Niro, la Toyota Prius, n’était pas offerte en version électrique. Elle ne l’est toujours pas aujourd’hui par ailleurs.

GROUPE-BEAUCAGE-KIA-ARTICLE-ESSAI-KIA-NIRO-2023-1

Ainsi, ce que le Niro amenait de différent par rapport à ces deux voitures était son format non pas de compacte, mais de multisegment, beaucoup plus spacieux et pratique. Or, malgré son caractère avant-gardiste et le fait qu’il était le véhicule électrique qui satisfaisait le plus ses propriétaires selon une étude de J.D. Power publiée en 2022, à un peu moins de 4% des ventes globales de Kia sur notre continent, on ne peut pas dire que c’était leur vache à lait. Et selon moi, il y a une raison plus évidente que les autres qui explique sa piètre performance au chapitre des ventes, son look.

Un look qui ne passera plus sous le radar

GROUPE-BEAUCAGE-KIA-ARTICLE-ESSAI-KIA-NIRO-2023-ROLLING-1

Heureusement, le Kia Niro 2023 de seconde génération est toujours offert en version hybride, PHEV et EV. L’autonomie et la cote de consommation de ces versions se voient améliorées, alors que l’espace à bord est plus généreux. Mais le plus important à mes yeux est que le look de la nouvelle génération du Niro ne passera clairement plus sous le radar. Les départements de design chez Hyundai et Kia ont recruté les plus grandes vedettes de l’industrie au cours des dernières années, et ça paraît!

À l’avant

GROUPE-BEAUCAGE-KIA-ARTICLE-ESSAI-KIA-NIRO-2023-DEVANT

Personnellement je le trouve beau, mais ça, c’est subjectif. Ce qui laisse moins place au débat par contre, c’est que maintenant, le Niro a un look qui se démarque. À l’avant par exemple, les phares intègrent la fameuse ligne « heartbeat » qui découle directement du concept Habaniro, ce qui indique clairement que les designers désiraient ajouter un peu plus de piquant à sa partie avant. Autre chose que j’apprécie à l’avant sur le modèle EV, c’est le fait qu’on retrouve une prise de recharge au centre, ce que je trouve beaucoup plus pratique. Si on fait le plein de nos véhicules à essence vis-à-vis l’aile arrière gauche ou droite, c’est parce qu’on doit se stationner à côté des pompes à essence. Avec les bornes de recharge, on doit se stationner en face. À la maison, ça ne change rien, mais quand on doit se brancher sur une borne rapide, ça change tout.

Sur les côtés

Sinon, sur les côtés du Kia Niro EV 2023, les jantes offertes sont plutôt petites, efficacité énergétique oblige, quoi qu’elles sont tout de même très belles. Notez aussi que puisque le nouveau Niro repose maintenant sur la plateforme N3 de Kia, il est plus long d’environ 2 pouces, ce qui améliore l’espace de dégagement au niveau des jambes, mais notez qu’il conserve exactement la même hauteur que le modèle sortant.

GROUPE-BEAUCAGE-KIA-ARTICLE-ESSAI-KIA-NIRO-2023-COTE

Ce qui retient le plus l’attention sur les côtés du nouveau Kia Niro EV, c’est sans contredit ses bas de caisses en fini foncé et surtout, le gros panneau au niveau du pilier C qui est un artifice stylistique assez unique dans le segment. Je dis bien « dans le segment », car si vous êtes comme moi, la première chose qui vous vient en tête en voyant ça, c’est l’Audi R8. D’ailleurs, en anglais, Kia nomme ce gros panneau le « Side Blade », exactement comme Audi l’appelle pour leur R8.

GROUPE-BEAUCAGE-KIA-ARTICLE-ESSAI-KIA-NIRO-2023-COTE-blade

Évidemment, ce « Side Blade » était moins visible sur notre Niro EV de couleur noire à l’essai, mais en optant pour une couleur de carrosserie différente, notez que cet artifice offert en noir ou en gris ne permet pas uniquement au Niro de se démarquer visuellement. Lorsqu’on le regarde de plus près, on réalise qu’il y a bel et bien un vrai trou ici qui contribue à améliorer l’écoulement d’air vers l’arrière, presque comme une Ford GT finalement, à un ou deux pieds près… Mais blagues appart, pour une auto de ce prix-là, c’est un élément de design assez intéressant qui ajoute justement le petit « punch » de plus qu’il manquait à la première génération.

GROUPE-BEAUCAGE-KIA-ARTICLE-ESSAI-KIA-NIRO-2023-side-blade

À l’arrière

À l’arrière du nouveau Kia Niro, on retrouve un gros aileron, des feux en forme de boomerang et un pare-chocs quand même assez haut puisque les feux sont tellement sur les côtés que pour des raisons légales, les designers n’ont pas eu le choix de mettre les clignotants dans le haut du pare-chocs, ce qui n’est peut-être pas l’idéal pour ceux qui nous suivent de près. Malgré tout, l’angle ¾ arrière du Niro 2023 est selon moi son plus bel angle, puisque sa silhouette donne plus l’impression d’être en présence d’un « hothatch » que d’un multisegment ordinaire.

GROUPE-BEAUCAGE-KIA-ARTICLE-ESSAI-KIA-NIRO-2023-DERRIERE

Les différentes versions du Kia Niro 2023

Une chose est certaine, le look du nouveau Niro ne passera clairement plus sous le radar. Mais avant de passer à la vraie pièce de résistance, son habitacle, prenons quelques instants pour observer quelles sont les différentes versions offertes ici au Canada.

Comme mentionné plus tôt, trois types de motorisations sont toujours au menu, soit; Hybride, Hybride rechargeable et Électrique. Comme l’ancienne génération, elles offrent toutes un rouage à roues motrices avant.

GROUPE-BEAUCAGE-KIA-ARTICLE-ESSAI-KIA-NIRO-2023-versions

Le Kia Niro Hybride (HEV)

Sous le capot du Kia Niro Hybride, vous retrouverez un 4 cylindres de 1,6 litre sans turbo et une petite batterie de 1,32 kWh. La puissance s’élève à 139 chevaux et 195 lb-pi de couple, ce n’est pas une bombe. Toutefois, notons que sa transmission à double embrayage à 6 rapports est nettement plus agréable qu’une boîte de type CVT et augmente le plaisir de conduire du Niro HEV. Pour ce qui est de la cote de consommation combinée, la version hybride affiche 4,4L/100 km, ce qui est excellent. Pour ce qui est des prix, quatre versions sont offertes (LX, EX, EX Premium et SX), avec un prix entre 32 500$ et 41 200$. Subventions: 0$.

Le Kia Niro Hybride (PHEV)

Pour ce qui est du Kia Niro PHEV 2023, une seule version est au menu, soit l’EX. Il est muni du même 4 cylindres que l’hybride, mais il jouit d’un plus gros moteur électrique et d’une plus grosse batterie de 11,1 kWh. Sa puissance s’établit à 180 chevaux et 195 lb-pi de couple. Niveau consommation et autonomie, le Kia Niro PHEV 2023 affiche une cote de consommation combinée de seulement 2,1Le/100 km, il peut parcourir jusqu’à 55 kilomètres en mode électrique et sur une borne de niveau 2, le temps de recharge s’élève à 2 heures 45 minutes. Pour ce qui est de son prix, le Niro PHEV 2023 se vend à partir de 40 500$, mais notez qu’il est éligible à une subvention de 7500$ applicable après taxes.

Le Kia Niro EV

Finalement, le Kia Niro électrique se décline en trois versions, soit Premium, Premium + et Limited. Il est muni d’un seul moteur électrique qui entraîne les roues avant et qui est alimenté par une batterie de 64,8 kWh. Sa puissance est de 201 chevaux et 188 lb-pi de couple, contrairement à 291 lb-pi de modèle sortant. Par contre, son autonomie passe de 385 kilomètres à 407 kilomètres et sur une borne rapide, vous pourrez passer de 10% à 80% de charge en 43 minutes. Le prix de détail du Kia Niro EV 2023 est de 47 800$ à 55 800$, moins les 12 000$ de subventions.

Habitacle du Kia Niro 2023 – La pièce de résistance

En prenant place à bord du nouveau Niro, on ressent toute de suite l’ADN de l’EV6, ce qui est une excellente chose! On retrouve donc un volant à deux branches sur lequel se trouve un gros bouton pour sélectionner nos modes de conduites. Derrière le volant, notre modèle à l’essai était muni de deux écrans de 10,25 po, mais notez que ce diamètre passe à 8 pouces pour le modèle LX hybride de base. Comme toujours, la fameuse interface Kia affiche de jolies petites icônes mauves et tout est rapide et intuitif, et en fait le seul défaut, comme avec l’ensemble des autres produits de la marque, c’est qu’avec l’écran multimédia de 10,25po, on ne peut pas avoir Apple CarPlay sans fil, mais avec l’écran de 8 po, on l’a, ce qui est plutôt étrange.

GROUPE-BEAUCAGE-KIA-ARTICLE-ESSAI-KIA-NIRO-2023-HABITACLE-1

Sinon, on retrouve un peu plus bas les controversés contrôles dans la console qui ont deux fonctions, soit celle de gérer la climatisation et celle de contrôler la radio. Certes, cette façon de faire nécessite une petite période d’adaptation, mais une fois qu’on s’habitue, ça fonctionne vraiment bien, en plus d’épurer cette partie de la planche de bord. Et parlant de la planche de bord, on retrouve une section de lumières d’ambiance à droite devant le passager, ce qui vient ajouter une petite touche premium à bord.

GROUPE-BEAUCAGE-KIA-ARTICLE-ESSAI-KIA-NIRO-2023-HABITACLE-2

Pour ce qui est des matériaux et de la qualité de finition, on retrouve plusieurs surfaces de type piano noir, ce qui, je l’avoue, est un peu salissant. La qualité d’assemblage par contre est exemplaire, rien ne craque, tout est bien aligné, et le plus intéressant, c’est que Kia a opté pour plusieurs matériaux durables. Dans les versions de base par exemple, les sièges sont en tissus, mais dans les versions plus haut de gamme, on a droit à du cuir synthétique végane à base d’eucalyptus, la tapisserie du toit aussi est faite à base de matières recyclées, et même la teinture des surfaces dans les portes est écologique puisqu’elle est à base d’eau plutôt qu’à base d’hydrocarbures.

GROUPE-BEAUCAGE-KIA-ARTICLE-ESSAI-KIA-NIRO-2023-PLACES-ARRIERE

À l’arrière du Kia Niro 2023, c’est encore plus spacieux que la génération précédente et on a droit à beaucoup d’espace de dégagement pour les jambes et la tête vu le format hatchback du Niro. Sinon, le plancher du modèle EV est plat, mais notez qu’il ne l’est pas dans les modèles Hybrides et PHEV, même s’ils s’ont aussi 2 roues motrices, ce qui est un peu curieux… Mais sinon, dans l’ensemble, pour transporter vos passagers du point A au point B, le Niro fait vraiment très bien le travail. Et notez aussi que lorsqu’on rabat les sièges, on se retrouve avec un volume de coffre de 1805 litres, ce qui est franchement gigantesque!

En conclusion

En tant que propriétaire de Volkswagen Golf, je dois dire qu’à conduire, le Kia Niro 2023 donne l’impression d’être au volant d’une grosse Golf. La position de conduite est un peu plus haute, l’habitacle est plus spacieux et le véhicule est un peu plus lourd. Certes, le nouveau Niro n’est pas une fusée. Pour ceux à la recherche de plus de puissance, je vous suggère plutôt d’opter pour l’EV6. Toutefois, avec son châssis plus rigide que la génération précédente et la boîte à double embrayage qui remplace la CVT dans les versions hybrides, le Niro est encore plus agréable à conduire. Sa vocation première demeure toujours de vous amener du point A au point B en tout confort et en optimisant votre consommation d’essence et/ou d’électricité, ce que le Niro faisait déjà très bien comme on l’a démontré lors de notre voyage à Manic-Cinq, mais maintenant, il offre un habitacle à la fine pointe et surtout, un look qui se démarque enfin.

Alors, reste à voir si ses ventes seront au rendez-vous, mais disons qu’à première vue, Kia a vraiment mis toutes les chances de son côté!

GROUPE-BEAUCAGE-KIA-ARTICLE-ESSAI-KIA-NIRO-2023-ROLLING-REAR

Davantage de essais routiers

Essais routiers

Essai routier et avis sur le Kia Sportage 2020

17 février 2020
Essais routiers

Kia K5 2021 – Électrochoc dans le segment des berlines

16 février 2021
Essais routiers

Kia Sorento 2021 – On l’a mis à l’essai

2 février 2021
Essais routiers

Kia Soul EV 2020 : Nous l’avons testé pour vous!

12 novembre 2019
Essais routiers

Kia Sportage 2023 – Tout ce que vous devez savoir

11 mars 2022